Vous êtes ici

Publications de l'Adirel

Nos écrivains ont successivement célébré les héros, les hommes illustres et les grands hommes français construisant un panthéon de mots que ce numéro des Travaux de Littérature nous invite à revisiter. Les gloires consacrées y côtoient des figures parfois un peu oubliées ; l’on y retrouve tout naturellement Charlemagne, Jeanne d’Arc, Henri IV, Louis XIV, Napoléon,  De Gaulle, ou encore Voltaire et Hugo, mais aussi Michel de l’Hospital et le cardinal de Lorraine. 

Selon l’usage des Travaux de Littérature, le champ couvert par ce volume est celui de la littérature française, du Moyen Âge à nos jours.   Écrire l’histoire des rapports entre l’écrivain et ses institutions, c’est venir se placer dans cet espace où la mystérieuse et silencieuse genèse de l’œuvre entre en contact avec l’exercice public de la littérature, tumultueux et ritualisé.

Du Moyen Âge à nos jours, la notion de spiritualité se transforme, et ajoute à ses significations objectives traditionnelles, en philosophie ou en religion, l'idée des principes profonds ou authentiques qui inspirent une vie ou une entreprise. La littérature illustre ce changement de paradigme, auquel elle contribue elle-même de manière éminente, notamment quand elle devient, au tournant du XVIIIe et du XIXe siècle, représentation ou expression de la subjectivité.

Pages