Vous êtes ici

Appel à contribution T. L. 2018

Écrivains traducteurs

En 2018, le sujet retenu par l’ADIREL pour son volume annuel des Travaux de Littérature est celui des « Écrivains traducteurs ».

L’ambition du volume est d’apporter de nouveaux éclairages sur cette question déjà largement travaillée mais dont les champs d’application, particulièrement étendus, justifient de nouvelles approches. « Écrivain traducteur » devra donc s’entendre au sens large, ce qui permettra de prendre en compte des pratiques variées, qui toutes néanmoins supposent transposition, déplacement, adaptation, réécriture, etc. Il est rare, dans ces conditions, que les écrivains ne soient pas aussi des traducteurs, c’est-à-dire des imitateurs ou des paraphrastes. Pour des raisons pratiques, l’enquête se bornera aux écrivains et traducteurs francophones, mais sans limitation chronologique, du Moyen Âge à aujourd’hui.

Plusieurs pistes pourront être explorées, qu’il s’agisse de synthèses ou d’analyses ponctuelles sur le sujet considéré à une période donnée. Il sera possible de faire porter l'étude sur le statut d’une pratique, la traduction, longtemps inscrite au cœur de la formation des écoliers, pour comprendre de quelle façon elle s’est considérablement infléchie au fil du temps et a également informé les gestes littéraires. Pourront être pris en compte les débats théoriques liés à la traduction dans ses rapports à l’histoire littéraire, à la question des genres ou encore à la formation de tel ou tel auteur. Sont également attendues – sans que ces orientations soient le moins du monde contraignantes –, des études portant sur des figures d'écrivains traducteurs ou sur des exemples de traduction par des écrivains. On se demandera également si l'activité de traduction est parvenue, parfois, à valider, à elle seule, pour tel ou tel, le statut d'écrivain.

Le large éventail des questions soulevées me conduit à espérer très vivement que vous accepterez de participer à ce volume ; auquel cas les propositions devront être adressées à Pierre-Jean Dufief (pierre-anne-simone-dufief@wanadoo.fr ; pierre.dufief@adirel.com) avant le 30 décembre et les articles (au maximum 35 000 signes, en comptant les espaces et les notes) avant le 31 mai 2018.

Pierre-Jean Dufief